Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 11:45

Ce matin sur France Inter, l'invité de la matinale était Luc Chatel, encore ministre de l'éducation pour l'instant.

L'affaire du maitre d'école stagiaire d'une institution religieuse est abordée. Le ministre déplore l'attitude des parents d'élèves qui retiennent (contre leur gré, ceci est à démontrer) la directrice, 2 institutrices et 2 agents administratifs pour attirer l'attention du rectorat et donc du ministre sur la situation préoccupante occasionée par les méthodes très peu académiques du stagiaire.

Ce stagiaire a t-il eu toutes les formations nécessaires avant d'être immergé dans cette classe, un accompagnement lui a t-il été proposé par son service de tutelle ?

Certes, comme l'a dit le ministre, il y a d'autres moyens, mais quand tous ceux ci ont été épuisés, il faut bien employer des méthodes radicales qui, elles, font bouger le, pour l'instant, ministre.

C'est bizare, mais il me semble que le problème va être résolu assez rapidement maintenant. L'instit va être déplacé et c'est ce qui va certainement arriver au ministre également.

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES-AMBROISE - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

anto 08/12/2011 13:56


Je ne puis quand je vois cette situation ,m'empêcher de faire un retour en arrière et penser aux "maitres et maitresses" que j'ai eu à l'école primaire ,au landemain de la guerre ou il n'y avait
rien dans les écoles et où chaque matin en hiver nous amenions une buche chacun pour allumer le poele .Des gens dévoués qui nous ont mis un pied à l'étrier et que l'on ne remerciera jamais assez
!


le reste bof !

Axel 21 07/12/2011 17:44


Certes, il est demandé aux parents, comme tu le dis, de s'investir dans l'école (en filigrane, cela veut dire de s'intéresser à ce que fait leur gosse), mais pas de se mêler de pédagogie, et
encore moins de celle d'un stagiaire qui normalement doit être encadré et aidé par ses collègues plus aguerris, par des conseillers pédagogiques formés pour ça, et en dernier ressort par un
inspecteur qui a aussi une mission de conseil. Si dysfonctionnement il y a eu, c'est à ce niveau.

Florentin 07/12/2011 14:06


Je ne sais pas ce qu'a fait cet instit. J'ai vaguement entendu que les parents n'étaient pas contents de ses méthodes. Etonnantes, sortant de l'ordinaire, dangereuses ? Je ne sais pas. Je ne
disconviens pas du fait que les parents interviennent. Après tout, il s'agit de leurs rejetons. Mais, je remarque que maintenant, ce sont les parents qui font la pluie et le beau temps dans
les écoles. Est-ce souhaitable ?

JACQUES-AMBROISE 07/12/2011 14:44



On demande aux parents de s'investir dans la "bonne" marche de l'école. Ceci dit je ne porte pas de jugement sur le bien fondé ou pas de l'action menée. Le fait est que pour faire bouger les
choses, les gens vont aux estrèmes pour que cela aille plus vite.


J'ai bien pris garde de charger l'instit qui a peut être été parachuté trop vite tout seul, lorsque l'on a à faire à des petits diables, il y a peut etre plusieurs façons de remédier au problème.
La discussion est por moi une très bonne chose.



  • : Jacques Ambroise à votre service
  • Jacques Ambroise à votre service
  • : Au jour le jour
  • Contact

Recherche