Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 14:32

Une idée, qu'elle n'est pas aussi bète que certains veulent le faire croire.

Je me souviens, quand j'étais beaucoup plus jeune qu'aujourd'hui, avoir passé quelques jours de vacances chez un oncle qui vivait dans un coin reculé, mais non moins agréable, de la campagne bretonne.

J'ai assisté à une auscultation d'une vache qui n'allait pas bien et qui du coup ne donnait pas de lait, ce qui est quand même son seul et unique boulot avant de terminer à l'abattoir.

Le vétérinaire, que mon oncle appelait "Docteur", alors qu'il se prénommait Yves (Vonig pour les intimes) a décelé une maladie dont le nom m'était complètement inconnu.

Mon oncle a alors décroché un tonitruant "Et ben vingtdieu, v'la t'y pas qu'on est dans la merde" en faisant faire un demi tour à son béret qui n'avait pas vu la machine à laver depuis qu'il avait été acheté au Magasin Bleu qui passe dans toutes les fermes des environs.

Le vétérinaire, Docteur Vonig, a rédigé une ordonnance pour que la vache reprenne gout à la vie et surtout se remette à donner du lait, pas question de lui donner une arrêt de travail.

Tant qu'il était a écrire l'ordonnance, Vonig s'est apperçu que ma tante n'allait pas bien non plus, il s'est inquietté de son état de santé, ma tante couvait un rhume carabiné depuis 2 ou 3 jours et le soignait avec ce qu'elle avait sous la main, c'est à dire rien qui venait de la pharmacie mais avec le contenu d'une bouteille que le bouilleur de crû avait rempli lors de son passage avec l'alambic, du 60/70° quand même.

Il (Vonig) donna à ma tante un boîte de cachet qu'il avait dans sa poche, des cachets contre le rhume pour les animaux en lui disant bien de ne pas en prendre de trop, ça pourrait la tuer.

 

C'est cette histoire qui m'est revenue à l'esprit quand j'ai entendu, dans le poste, qu'un(e) député avait proposé de faire en sorte que les vétérinaires fassent office de médecin généraliste dans les zones  en manque de praticiens.

Un docteur qui arrive à soigner une bête qui ne parle pas, qui ne dit pas ou elle a mal et qui soigne en même temps ma tante, ne peut être qu'un bon médecin. Je peux vous certifier qu'à aucun moment la vache n'a dit à Vonig ou elle avait mal.

Et puis ça ferait du bien aux oreilles du docteur, on n'a jamais vu une vache hypocondriaque déranger un disciple HIPPOCRATE. 

Partager cet article

Repost 0
Published by JACQUES-AMBROISE - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

sapere aude 15/12/2011 19:03


Et pourquoi pas, nous serions parfois mieux soigné ... car le médecin aujourd'hui nous demande de faire vite  et délègue aux laboratoires le soin de faire une analyse ... alors!


merci pour l'humour, la tante va-t-elle mieux,


http://www.letelegraphe-k5.eu/

LULU 14/12/2011 21:21


Ça prouve bien , que pour nos élites , la difference entre le peuple et le bestiaux n'est pas très éloignée  !!!   Très peu pour moi  !!!

Florentin 14/12/2011 16:41


Y a bien des médecins qui disent te donner un remède de cheval ! Echanges de bons procédés. Ceci dit, perdu au fond des bois et malde, je ferais plus confiance au véto qu'au boucher. Quoique ...

kinou31-36:0059: 14/12/2011 16:09


Et bien, je me suis aussi rappelée d'une histoire similaire en entendant cette idée aux infos...


Un jour, à la campagne, je me suis fait piquer par une guêpe et, comme je suis allergique, la réaction ne s'est pas faite attendre. C'est le vétérinaire, qui oeuvrait dans la ferme voisine, qui
m'a tiré d'affaire. C'était il y a 20 ans et, comme je m'inquiétais d'une autre réaction due au médicament qu'il venait de m'injecter, il m'a dit que sa fille, pharmacienne, lui avait certifié
que la molécule était la même pour les bêtes que pour les humains.


Maintenant, je ne suis pas sûre que ces toubibs soient compétents pour toutes les affections nous concernant...

  • : Jacques Ambroise à votre service
  • Jacques Ambroise à votre service
  • : Au jour le jour
  • Contact

Recherche